Tyson Fury : Le Gipsy King veut enfin retrouver un trône

Il y a 5 ans, Tyson Fury était le roi du monde, celui qui veut se faire appeler le Gipsy King venait de remporter le 25e combat de sa carrière contre le géant ukrainien Wladimir Klitschko et remportait les ceintures WBA, WBO, IBF, IBO et The Ring qui étaient détenues par Dr Steelhammer 10 ans. Un sacre au dela de toutes espérances pour le combattant gitan qui devenait le premier à ramener l’Or Mondial en Grande-Bretagne depuis l’immense Lennox Lewis. Puis sont venus les tests de drogue positifs, la suspension puis la retraite. Mais après 3 ans d’abscence, Tyson Fury est de retour, bien décidé à retrouver les ceintures qu’il n’a jamais perdu.

Résultat de recherche d'images pour "Tyson Fury graphic"

Un héritage gitan

Tyson Fury est né dans les environs de Manchester dans une famille de gitans irlandais et passa les 6 premières années de sa vie dans la caravane familiale avec l’ensemble de sa famille. Prématuré de 3 mois, ne pesant que 500 grammes à la naissance, il est nommé Tyson en référence à Mike Tyson car son père voulait qu’il soit un combattant. Selon la légende, les Fury ont établis une dynastie de combattants clandestin s’étend sur plus de 200 ans sur 10 générations les Fury ont été des combattants. Des deux côtés de sa famille, des combattants ont été sacrés Gipsy Kings, les Rois des Gitans, la plus grande récompense pour les combattants clandestins.

Loin de rejeter cet héritage, Tyson Fury le revendique et le mets en avant à chacun de ses combats « Je viens d’une communauté où l’on règle les problèmes par des combats. » Je me bats pour mon honneur, ma fierté. Je me bats parce que j’aime ça, j’aime prendre des coups de poings dans la tête j’aime sentir le goût du sang… Je ne me bats pas pour la célébrité ou pour l’argent, le combat c’est ma vie »

Une difficile montée dans les Classements

Avec 2 mètres 10 sous la toise, il est encore plus grand que les Klitschko qui passaient pourtant pour des géants et avec une envergure délirante qui lui permet de tenir à distance n’importe quel adversaire, il devient très vite l’un des grands prospects de la boxe britannique, pourtant et même s’il enchaine les KO les uns après les autres, il a beaucoup de mal à se faire un nom. Remportant aux points le championnat d’Angleterre contre l’expérimenté John McDermott après être allé au tapis pour la première fois de sa carrière. Il fera ensuite ses débuts aux Etats Unis contre le gatekeeper Steve Cunningham au Madison Square Garden, il assumera à merveille le rôle du méchant arrogant qu’il gardera pour tous ses prochains combats. Après une victoire par KO nette et sans bavure, il repartira en Angleterre pour se confronter à l’autre grand espoir de la boxe poids-lourds britannique Derek Chisora (14-0-0) pour une victoire aux points après avoir dominé l’ensemble d’un combat applaudi par la critique.

L’accomplissement du rêve puis la chute

Résultat de recherche d'images pour "Tyson Fury Graphic"

À partir de ce moment, il devient enfin un prétendant sérieux pour les titres de champions du monde. Immédiatement, Tyson Fury décide de viser nul autre que Wladimir Klitschko (64-3-0) le monstre sacré de la boxe et le tyran régnant sans partage sur la catégorie depuis presque 10 ans. The Furious One s’est donné une mission avec ce challenge : « Délivrer le monde de la boxe de l’ère de l’ennui installé par Klitschko. » Pendant les mois précédents l’affrontement, Tyson Fury fera tout pour rentrer dans la tête de l’ukrainien. Pour lui c’est le rêve d’une vie d’affronter et de battre l’ukrainien. Alors quand à Dusseldorf il renverse un Klitschko complètement déboussolé et remporte les titres à la décision, le monde de la boxe commence à trembler, c’est une surprise totale mais pourtant c’est bien le Gipsy King qui a dominé le Tsar de la boxe qui régnait depuis 10 ans.

Malheureusement, loin d’un grand règne, c’est un long naufrage que commencera Tyson Fury. Ayant accompli le seul rêve qu’il avait, il ne trouvait aucune raison de continuer à s’entrainer, à se battre et il commença à tuer sa carrière, tombant dans la drogue, l’alcool et la cocaïne. Une pente résultant en deux contrôles positifs et une revanche contre Klitschko qui n’aura jamais lieu alors que Tyson Fury avait pris 50 kilos.

« Je ne m’entraîne pas comme un athlète je ne vis pas comme un athlète c’est une honte de dire de moi que je suis un athlète [en montrant sa surcharge pondérale] regardez à quoi ressemble votre champion du monde »

La retraite puis le retour du Roi

Finalement, le 16 Mars 2016, il annonce prendre sa retraite pour soigner ses problèmes mentaux et sa dépression, il est déchu de tous ses titres qu’il n’aura jamais défendu. Pendant trois ans il restera reclus à Manchester, abandonnant les réseaux sociaux tandis que Joshua s’emparait de ses titres après avoir mis Wladimir Klistchko à la retraite. Il faudra 2 ans pour que Fury se remette en selle et reparte à l’assaut de « ses » titres. Arguant que le Gipsy King n’avait jamais perdu. Pourtant, son retour à la compétition se fait dans un gros surpoids et ses concurrents se moquent d’un retour qui semble voué à l’échec sans une meilleure condition physique. C’est notamment le cas d’Anthony Joshua qui à l’annonce du retour de Tyson Fury se fend d’un « Va maigrir gros tas » sur Twitter. Pourtant ce n’est pas après les ceintures de Joshua que le Gipsy King en a. Il vise le titre WBC de Deontay Wilder.

Aucune description de photo disponible.

Finalement, seulement 6 mois après son retour sur les rings, il obtient le match qu’il désire. Dans un combat haletant, le plus gros de sa carrière éclipsant même sa confrontation avec Klitschko, Tyson Fury dominera la plupart des rounds. Faisant parler sa technique face au frustre Deontay Wilder mais soudain, la main droite du Bronze Bomber le frappe en pleine mâchoire lors du dernier round. Un coup dont personne ne s’est jamais relevé. Les supporters de Wilder présents à Las Vegas hurlent déjà « Night, Night » et se préparent à célébrer mais Tyson Fury réussi l’impensable, il « revient d’entre les morts » selon l’aveu de son adversaire alors même que l’arbitre en est à un compte de 9 et résiste jusqu’au gong. Finalement, les deux champions se séparent sur un match nul. Si selon 90% des observateurs, Fury vient de se faire voler, il vient aussi de créer le match le plus attendu de 2020. Finalement après une revanche maitrisée face à Derek Chisora, Fury est de retour à la conquête de ses titres et ce 22 Février 2020, il pourrait bien se rassoir sur son trône, celui du Roi de la boxe, celui dont seul lui-même avait réussi à le faire tomber.